1 / 2 Next Page
Information
Show Menu
1 / 2 Next Page
Page Background

«En 1989, on pouvait sentir que les choses chan-

geaient dans le monde. J’étais prête pour un poste

à l’étranger», explique Nicola Thibaudeau avec

enthousiasme. «Puis, un emploi à La Chaux-de-

Fonds m’a été proposé. Comme j’adore les monta-

gnes, je n’ai pas hésité: la Suisse est le paradis des

randonneurs et des skieurs!» La jeune ingénieure

en mécanique, qui venait d’engranger une première

expérience chez IBM à Montréal, ne peut encore

absolument pas s’imaginer qu’elle prendra, treize

ans plus tard, la direction d’un fleuron de la micro-

mécanique biennoise: MPS Microsystems.

La femme d’affaires nous conduit à travers les

ateliers et les bureaux de l’usine moderne aux

Champs-de-Boujean. Les pièces et appareils

micromécaniques qui sont fabriqués dans cette

usine sont de véritables merveilles d’ingéniosité.

L’entreprise s’est fixé pour objectif de produi-

re chaque année une innovation ou un nouveau

brevet. «Grâce au choix des bons matériaux, nous

avons par exemple inventé un roulement à billes

sans lubrification. Cette nouveauté est utilisée

aussi bien dans l’horlogerie et l’aviation que dans

nos micropompes implantables» souligne Nicola

Thibaudeau.

Lorsqu’on lui demande ce qui l’a étonnée à ses

débuts en Suisse, elle se rappelle de l’absence

des femmes dans les métiers techniques et des

rues souvent vides qui donnaient l’impression

qu’un match de hockey important était en cours de

diffusion. Ce qui vous fascine dans notre pays? «Je

suis impressionnée par la quantité considérable

MPS MICROSYSTEMS SA

«En 1989, on pouvait sentir

que les choses changeaient

dans le monde. J’étais prête

pour un poste à l’étranger»

En janvier 1990, la Canadienne Nicola Thibaudeau arrive dans les Montagnes

neuchâteloises, où elle prend en charge la direction du service technique d’un

fabricant de circuits imprimés. Mais il ne s’agit que de la première étape d’une

carrière éblouissante qui la catapultera quelques années plus tard à la tête de

MPS Microsystems.

«NOTRE SAVOIR-FAIRE EN

MATIÈRE DE TECHNOLOGIE DE

POINTE EST TRÈS DEMANDÉ»

12

La clientèle d’ESB